Après un AVC - La négligence spatiale unilétérale - conseils aux familles

Publié le 28 juillet 2010 Mis à jour le 15 janvier 2019

Un de vos proches a été victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) ou d’une autre pathologie touchant le cerveau, et ne prête attention à ce qu’il y a ou à ce qui se passe du côté de son hémiplégie : votre proche présente un syndrome de négligence spatiale unilatérale. Ce livret est destiné à vous permettre de mieux comprendre ce phénomène et à vous donner des conseils pour participer à l’amélioration des troubles. Nous prendrons pour exemple le cas d’un patient héminégligent gauche, cas le fréquemment rencontré. Évidemment, en cas d’héminégligence droite, c’est l’inverse qui doit être fait.

Qu’est-ce que la négligence spatiale unilatérale ?

La personne présentant une négligence spatiale unilatérale est incapable ou éprouve des difficultés à détecter des objets ou des événements situés dans l’espace proche ou lointain.


Cette négligence peut concerner :

  • le corps : la personne peut alors sous utiliser son côté gauche, l’ignorer et s’asseoir sur son bras gauche sans s’en rendre compte, ne se maquiller ou raser que la partie droite du visage…
  • l’espace : la personne peut tourner constamment la tête à droite, ne manger que des aliments situés à droite de l’assiette ou du plateau, ne lire que les colonnes de droite du journal, se cogner dans les obstacles situés à sa gauche…

La personne se comporte alors comme si la moitié gauche de l’espace ou du corps n’existait pas.

 
     


A quoi est due la négligence spatiale unilatérale ?

Même si l'hémiplégique peut présenter des troubles de la vision (la personne ne voit pas d'un côté), des troubles de la sensibilité (diminution ou absence) ou des troubles de la motricité (diminution ou absence), il faut bien comprendre que l'héminégligence n'est pas due à ces troubles. En effet ne pas voir n'empêche pas de tourner la tête.
L'héminégligence serait plutôt due à un problème d'attention. L'attention, c'est la capacité à détecter des stimulations. Le patient héminégligent présente une attention trop soutenue vers le côté "sain" et n'arrive pas à porter son attention du côté négligé.


Quelles sont les répercutions de la négligence spatiale unilatérale ? 

La présence de l'héminégligence ralentit la récupération fonctionnelle. Elle est handicapante (personne qui ne mange que la moitié du repas) et peut être dangereuse (blessures).


Que fait-on à l'hôpital concernant la négligence spatiale unilétérale ?

Pendant les séances de kinésithérapie, l'exploration de l'espace est travaillée par différents moyens.
Mais la kinésithérapie n'occupe qu'une partie de la journée et les progrès obtenus en séances concernant l'héminégligence ne se retrouvent pas toujours le reste de la journée. Ainsi, une fois la séance terminée, le patient retourne dans sa chambre et peut ne prêter attention au côté gauche.
L'aménagement de l'environnement de la chambre est important et doit attirer l'attention du patient vers la gauche tout en assurant sa sécurité. Ainsi, les objets à connotation sécuritaire (sonnette, lunettes, urinal ...) sont disposés à la droite du patient alors que les objets à connotation de confort (tv, radio, heure, photos, confiserie ...) sont placés dans un premier temps en face puis de en décalés vers la gauche.
L'ensemble du personnel soignant, par l'aménagement de l'environnement et son attitude, participe à la rééducation.

Comment la famille et les proches peuvent-ils participer à la rééducation ?

Visites à l'hôpital

  • lorsque vous rendez visite à votre proche, présentez vous à sa gauche
  • il est important de se déplacer dans la chambre pour favoriser l'exploration spatiale (droite-gauche, gauche-droite), tout en attirant son attention par la parole, le bruit
  • lorsque vous discutez avec lui, pensez à vous placer progressivement à sa gauche. S'il vous parle en regardant de l'autre côté, faites lui la remarque et invitez le à tourner la tête
  • attirez régulièrement son attention vers la gauche. Pour cela, essayez d'utiliser des stimulations attractives ("regarde le temps qu'il fait dehors!", « regarde les chocolats que je t'ai apportés!"...)
  • il faut solliciter son côté gauche en le touchant s'il le sent (main+++ car c'est une zone très représentée au niveau du cerveau) ou en lui faisant bouger s'il le peut
  • faites-lui faire des tâches orientées vers la gauche (se servir à boire dans un verre situé à gauche, distribuer des cartes, marcher dans les couloirs en changeant de direction...) et répéter ces tâches
  • il est important de lui faire prendre conscience de ses troubles. Par exemple, si il ne trouve pas ses lunettes qui sont sur sa table à gauche, aidez-le à les trouver (sans lui donner), puis, lorsqu'il les a trouvées, lui faire comprendre et lui faire dire pourquoi il ne les trouvait pas ("je n'ai pas regardé à gauche")

Lorsque votre proche réalise une tâche, évitez de lui parler. En effet, la parole active le cerveau gauche et entraîne donc l'attention vers la droite (le cerveau gauche contrôle l'attention vers la droite) et donc augmente l'héminégligence. Si vous voulez lui donner une consigne ou l'aider dans la réalisation de la tâche, utilisez plutôt le toucher ou les gestes.
Enfin, lorsque vous partez, vérifiez bien que l'environnement est adapté (voir paragraphe précédent).

A domicile

Si la personne retourne à domicile, et en des conseils précédemment cités, quelques petits aménagements facilement réalisables peuvent être faits pour diminuer cette négligence. D'une manière générale, il faut qu'il y ait le possible de stimulations à gauche et le moins à droite.

Dans la chambre,
le lit sera placé le près possible du mur (le mur se trouvant à droite de la personne quand elle est allongée sur le dos). Les lunettes, l'interrupteur de la lumière seront placés sur le chevet à droite du sujet. La source de lumière (si possible), le réveil, les cadres, etc, seront à gauche.

Dans les pièces de vie,
si la personne peut se déplacer, la place des meubles, cadres et bibelots n'a pas d'importance il faut simplement que ceux-ci soient éparpillés dans le but de favoriser une exploration spatiale et d'éviter une focalisation de l'attention. On peut cependant apporter un aménagement concernant le canapé ou le fauteuil où la personne sera assise: il sera placé de manière à ce que l'entrée de la pièce soit à sa gauche pour attirer l'attention à chaque entrée. La télévision, elle, sera décalée légèrement sur la gauche.

Enfin, il est possible d'utiliser des indices vivement colorés à gauche des lieux stratégiques comme les encadrements de porte, le lavabo...


En résumé 

La négligence spatiale unilatérale est très handicapante voire dangereuse. Il est indispensable que vous vous associez à la rééducation. 

Par votre attitude et l’aménagement du domicile, vous pouvez réduire cette négligence et améliorer la qualité de vie de votre proche en augmentant son autonomie. Il est évident que tout n’est pas envisageable et qu’il faut s’adapter à l’état du patient, à la sévérité de l’hémiplégie et à la négligence spatiale unilatérale. Ainsi, si elle est très sévère (le patient ignore le côté gauche), mettre tout à gauche aura l’effet inverse de celui recherché et risque de le frustrer davantage.
Il faut simplement garder à l’esprit que tout ce qui a pour but d’attirer son attention vers la gauche est bon à prendre…