autogreffe - comment prélève-t-on les cellules de moelle osseuse?

Publié le 30 septembre 2011 Mis à jour le 22 avril 2015

C'est un préalable indispensable à la réalisation d'une autogreffe. Il s'effectue dans les semaines ou mois précédant l'autogreffe. Dans la grande majorité des cas, il s'agit d'un prélèvement de cellules souches périphériques, c'est à dire de cellules de moelle osseuse collectées dans le sang. Pour que ces cellules ne restent pas dans la moelle mais aillent transitoirement dans le sang, il faut injecter un médicament (facteur de croissance des granuleux) au patient. Il se présente sous forme d'injection sous cutanée quotidienne, administrée à domicile, en débutant quelques jours (quatre à cinq en général) avant la collecte et jusqu'à celle-ci.

La collecte en elle-même se fait au centre de transfusion sanguine sans nécessiter d'anesthésie ou de chirurgie. On effectue une filtration du sang (cytaphérèse) à partir des veines du bras, pendant deux à trois heures en moyenne.

Ce recueil ne nécessite donc pas d'hospitalisation, sauf exception. Il est nécessaire d'avoir un certain nombre de cellules de moelle osseuse (qu'on appelle aussi richesse du greffon), déterminé par votre médecin selon votre maladie. Il peut donc y avoir besoin d'une, deux ou trois journées pour obtenir le nombre de cellules suffisant.
Il se peut aussi qu'il faille ieurs tentatives de prélèvements avant de parvenir à un résultat.

Les cellules sont ensuite congelées et conservées. Elles sont réservées au patient.
Il est à noter que ces cellules se reconstituent et que si elles ne sont pas réinjectées, elles ne manqueront pas au patient prélevé.