chirurgie maxillo-faciale et stomatologie - traumatismes des dents

Publié le 17 juin 2008 Mis à jour le 14 avril 2009
Les dents sont particulièrement exposées lors des traumatismes et donc bien souvent traumatisées. Le niveau de gravité est variable de même que le niveau d'urgence, mais à chaque fois qu'une dent sera traumatisée, c'est son avenir à long terme qui se joue. Le traumatisme dentaire est une lésion potentiellement grave puisqu'il peut conduire à une perte immédiate ou retardée d'une ou ieurs dents, avec les conséquences fonctionnelles, esthétiques et financières que l'on peut imaginer...

Les dents concernées par les traumatismes sont habituellement les incisives et les canines, rarement les prémolaires, et ce, en raison de leur situation anatomique. Les dents peuvent être:
  • contuses, il s'agit d'un simple choc sur une dent, sans lésion apparente;
  • fracturées, et on a alors ieurs cas de figure:
    • une fracture ou une fissure peut n'intéresser que l'émail et la dentine, sans mise à jour de la pulpe,
    • une fracture ou une fissure peut intéresser l'émail et la dentine et exposer la pulpe en bouche,
    • une fracture peut fragmenter la dent en deux fragments séparés donc par le trait de fracture. Ce trait peut alors siéger à différents niveaux sur la dent, au niveau de la couronne, ou au niveau de la racine,
    • la fracture dentaire peut être isolée, c'est le cas le souvent lorsque le trait de fracture est au-dessus de la gencive,
    • la fracture dentaire peut aussi être associée à une fracture de l'os alvéolaire soutenant la dent.
  • déplacées dans leur alvéole:
    • soit enfoncées dans l'alvéole, on parle alors d'intrusion,
    • soit basculées vers l'avant ou vers l'arrière ou encore latéralement, il y a alors le souvent une fracture de l'os alvéolaire,
    • soit ou moins "sorties" de leur alvéole. Au minimum le collet de la dent est situé à distance de la gencive et la dent est peu ou pas mobile, on parle d'égression. A un stade de gravité supérieur, la dent est franchement "sortie" de son alvéole avec une mobilité axiale, mais la dent reste accrochées dans son alvéole par quelques fibres du ligament alvéolo-dentaire;
  • expulsées de leur alvéole. On parle de luxation dentaire. La ou les dents sont alors rapportées par le patient dans des conditions précises de conservation (voir "questions fréquentes : "Que faire lorsqu'une dent est arrachée à la suite d'un choc ?").