chirurgie vasculaire - les sténoses des artères carotides et rénales

Publié le 17 avril 2008 Mis à jour le 25 février 2014

Les sténoses carotidiennes constituent, avec les artères coronaires, les localisations les fréquentes de la maladie athéroscléreuse.

Les artères carotides participent à la vascularisation du cerveau. Les sténoses athéromateuses carotidiennes se localisent préférentiellement au niveau de la bifurcation carotidienne et particulièrement au niveau de l'artère carotide interne. Ces lésions peuvent se compliquer de migration de caillots dans le cerveau ou d'occlusion carotidienne. Dans un cas comme dans l'autre, ces accidents résultent en une ischémie cérébrale pouvant se manifester par un déficit neurologique (accident vasculaire cérébral).

Le traitement de référence des sténoses carotidiennes est l'endartériectomie. Ce traitement consiste à retirer chirurgicalement l'épaississement de la paroi artérielle responsable de la sténose. Actuellement le traitement endovasculaire des sténoses carotidiennes est limité à des indications précises. Nous avons une collaboration importante avec le centre des accidents vasculaires cérébraux et le service de  neuroradiologie.

Les sténoses de l'artère rénale sont souvent découvertes à l'occasion du bilan d'une hypertension artérielle difficile à équilibrer. Dans d'autres cas, une sténose serrée peut menacer la viabilité du rein et la fonction rénale du patient. Actuellement, le traitement endovasculaire (dilatation au ballonnet et/ou implantation de stent) est la technique de revascularisation rénale de première intention.