Publié le 28 août 2013 Mis à jour le 24 décembre 2014

Le premier temps de la chirurgie primaire consiste en la suture de la lèvre et du voile ainsi que des muscles qu'ils renferment.

En pratique :

L'intervention a lieu sous anesthésie générale et dure une à deux heures.
L'enfant revient du bloc opératoire avec la lèvre suturée, protégée par un petit pansement collant qui limite les tensions. Les points de suture tombent tout seuls au bout de quelques jours.
De la vaseline est étalée régulièrement sur les sutures pour éviter la formation de croûtes.
Des protèges bras en carton sont mis aux bras de l'enfant pour éviter qu'il ne touche sa bouche.
L'alimentation est réalisée à la cuillère.

En bouche, le voile du palais, portion la postérieure du palais est suturé. La portion antérieure est laissée en l'état. C'est-à-dire qu'il reste un trou dans le palais passé ce premier temps chirurgical et c'est tout à fait normal !

La stimulation par les muscles va s'exercer sur les os et l'on va observer un rapprochement des berges du palais osseux et des crêtes alvéolo-dentaires laissées en l'état pendant le premier temps chirurgical. Le fait d'attendre ainsi que les muscles et donc la fonction fassent leur oeuvre, permet d'avoir à fermer une fente moins large.










La séquence opératoire de fermeture d'une fente labiale.
Il existe de très nombreux tracés d'incision de la peau. Il ne s'agit ici que d'une illustration.








Aspect de l'enfant au retour du bloc opératoire.
























Vue inférieure du palais: incision et suture de la portion postérieure, musculaire du palais. La portion antérieure osseuse est laissée ouverte.
La traction des muscles permise par leur suture sur la ligne médiane permet de rapprocher les berges de la fente osseuse







Des protège-bras empêchent la flexion du coude et donc l'enfant de toucher sa bouche. Le jeu est toujours possible: cette photographie a été prise dans la salle de jeux...