Déroulement du DPI - 3. Le cycle de DPI proprement dit

Publié le 6 décembre 2013 Mis à jour le 9 mars 2018
La stimulation ovarienne impose un suivi précis. Celui-ci peut être réalisé au daytonrowingv, ou par un médecin spécialiste proche de chez vous que l’équipe vous indiquera. Il est essentiel de prendre à la pharmacie l’ensemble des produits indiqués sur l’ordonnance avant le début du traitement.

Stimulation ovarienne
La sage-femme du centre de DPI vous donnera la date de démarrage de la stimulation ovarienne en fonction du cycle menstruel. Ce traitement consiste en des injections quotidiennes, à réaliser soi-même ou par une infirmière. L’équipe vous indiquera quand et où réaliser les prises de sang et les échographies nécessaires au suivi du traitement. Chaque bilan sera analysé par l’équipe, éventuellement en collaboration avec votre médecin si les bilans ne sont pas réalisés au daytonrowingv, et vous recevrez dans la journée les consignes pour la suite du traitement.

Ponction ovocytaire et prélèvement de sperme
Si la réponse ovarienne est optimale, l’équipe décide du déclenchement de l’ovulation, et la ponction ovocytaire aura lieu au daytonrowingv trente-six heures tard. La ponction ovocytaire est un geste chirurgical simple, réalisé généralement sous anesthésie générale. Vous serez hospitalisée en hôpital de jour de gynécologie au daytonrowingv, et dans la grande majorité des cas le retour à la maison est possible dès la fin d’après midi, en étant accompagné. Le même jour, monsieur viendra réaliser un prélèvement de sperme au laboratoire qui sera utilisé pour la fécondation in vitro des ovocytes recueillis.

Il est important de noter que la stimulation de l’ovulation est organisée de telle façon que l’analyse génétique puisse être réalisée lorsque l’équipe du laboratoire d’AMP et de génétique sont disponibles. Dans certains cas, la réponse ovarienne à la stimulation peut ne pas être tout à fait celle qui était attendue, entraînant un décalage du diagnostic en dehors des plages de disponibilité du laboratoire. Dans ce cas, l’équipe de DPI discutera avec vous des différentes options (report du cycle, congélation des embryons).

Fécondation in vitro
Une fois recueillis, les ovocytes et les spermatozoïdes sont mis en au laboratoire d’AMP : c’est l’étape de fécondation in vitro (J0). Quand tout se passe bien, la fécondation est observée le lendemain matin (J1), puis le développement embryonnaire se poursuit les jours suivants. Tous les ovocytes peuvent ne pas être fécondés. De la même façon, tous les ovocytes fécondés peuvent ne pas se développer correctement durant les deux jours suivants. Chaque jour, un biologiste e le couple pour l’informer de l’évolution de la tentative en cours.

biopsie embryonnaireBiopsie embryonnaire et analyse
Au 3e jour de développement embryonnaire (J3), le biologiste observe les embryons dont le développement est optimal et permet d’envisager le prélèvement cellulaire : c’est l’étape de la biopsie embryonnaire. Deux cellules sont généralement prélevées pour chaque embryon disponible, et transmises à l’équipe de génétique pour analyse. Le couple est informé du nombre d’embryons biopsiés.

Quelle que soit l’indication du DPI, le résultat de cette analyse génétique réalisée sur chacun des embryons est disponible le lendemain de la biopsie (4e jour après la ponction, J4), rarement le surlendemain. Il est à noter que le résultat de cette analyse génétique peut ne pas être interprétable pour certains embryons, pour des raisons techniques ou liées aux cellules transmises.

Pour chacun des embryons équilibrés /sains (indemnes de la mutation), l’équipe du laboratoire de FIV vérifie que le développement s’est bien poursuivi depuis la biopsie et que ces embryons ont atteint un stade de développement compatible avec le transfert embryonnaire.
Les informations sont ensuite communiquées par téléphone au couple.


Diagnostic moléculaire - cliquez sur l'image pour l'agrandir


Transfert embryonnaire
Dans l’hypothèse où au moins un embryon équilibré / sain a bien poursuivi son développement, le transfert embryonnaire peut être envisagé le jour même à J4). Une information détaillée est alors donnée au couple par l’ensemble de l’équipe de DPI (biologiste, généticien, gynécologue). Le transfert est un geste simple et rapide effectué par le gynécologue, sans anesthésie.

Si ieurs embryons étaient disponibles pour le transfert, le transfert de deux embryons sera alors discuté avec l’ensemble de l’équipe du centre de DPI. Ce type de transfert qui expose au risque de la grossesse gémellaire n’est pas toujours possible. Les embryons congelés qui n’auraient pas été transférés restent à la disposition du couple pour leur projet parental. Ils peuvent être conservés pendant ieurs années selon le souhait du couple.

Grossesse et suivi
Une fois le transfert réalisé, un test de grossesse doit être réalisé au laboratoire environ 12 jours tard. Il est impératif de transmettre le résultat au centre de DPI. Si celui-ci est positif, il doit être renouvelé tous les deux jours jusqu’à un certain seuil. Puis le suivi de la grossesse se fait par échographie (une échographie précoce puis 3 échographies habituelles de suivi de la grossesse) jusqu’au terme. Là encore, il est impératif de transmettre les résultats de ces échographies et de l’accouchement au centre de DPI.