En quoi consiste la préparation orthodontique en chirurgie orthognathique?

Publié le 27 janvier 2009 Mis à jour le 9 mars 2018

La préparation à la chirurgie orthognathique est orthodontique

En effet, losrque le chirurgien maxillo-facial déplace en masse le maxillaire ou la portion dentée de la mandibule, il déplace une arcade dentaire par rapport à l'autre. Pour simuler ceci, le lecteur peut faire ce petit exercice:

  • serrer les dents: elles s'engrènent correctement;
  • ouvrir la bouche et propulser la mandibule: cela reproduit le déplacement obtenu lors d'une intervention dite d'Epker avec avancée de la portion dentée de la mandibule;
  • serrer les dents: l'engrènement n'est du tout satisfaisant.
 Les arcades doivent être déplacées une par rapport à l'autre pour que les dents d'engrènent correctement. C'est ce qui arrive en fin de traitement quand les arcades sont rendues concordantes pour la position qu'elles auront après la chirurgie. (cette animation ne sert que d'illustration... le lecteur pointilleux aura remarqué que "l'occlusion" présentée est très perturbée...

Donc, d'une manière générale lors d'une intervention de chirurgie orthognathique, il faut préparer les arcades dentaires, pour qu'elles s'engrènent correctement dans la nouvelle position que le chirurgien maxillo-facial leur donnera. C'est ce que fait pendant la phase de préparation à l'intervention. On dit qu'il décompense l'articulé dentaire. Il va aligner les dents sur les arcades dentaires pour qu'elles s'engrènent dans le position que lui aura indiquée le chirurgien maxillo-facial.

Par exemple, le chirurgien maxillo-facial écrira à l'orthodontiste du patient pour lui dire qu'il compte, par exemple, avancer le maxillaire de 3 millimètres, et reculer la mandibule de 5 millimètres. L'orthodontiste va déplacer et réaligner les dents pour qu'elles s'engrènent dans la future position envisagée. Le lecteur aura bien sûr compris que juste avant l'intervention, il aura en bouche des arcades dentaires remaniées pour s'engrèner dans la position réalisée par l'intervention chirurgicale et pas dans la position habituelle du patient.

Cette prise en charge par l'orthodontiste dure de six mois à un an et demi. Des empreintes sont réalisées régulièrement et permettent de juger de la concordance des arcades.

Dès que les arcades sont concordantes, l'intervention devient possible.

 Les "braquets"(anglais) peuvent être de couleur claire pour les rendre discrets.

La période chirurgicale
Nous avons vu les principaux types d'interventions réalisées dans le service. Nous avons de même vu qu'un blocage par des élastiques pendant quelques heures, ou quelques jours était maintenu.

Préparation préopératoire
En pratique, des exercices de respiration nasale sont conseillés avant l'intervention. On conseille de faire des séances de en longues de respiration nasale exclusive. Elles habitueront le patient à respirer dents serrées. Pour contrôler l'efficacité de ces exercices, le patient doit placer un petit miroir devant ses narines, au-dessus de la lèvre supérieure, lorsqu'il les pratique. Le dépôt de buée sur le miroir traduit le bon passage de l'air par les narines.

On conseille aussi au patient de s'entraîner à parler dents serrées. Cela est assez facile, mais en postopératoire, c'est surtout l'oedème postopératoire qui est gênant.

On demande au patient d'emporter de quoi communiquer par écrit pendant quelques jours (carnets, crayons, ardoises magiques)