Folle journée

Depuis ieurs années la Folle journée s’invite auprès des patients du daytonrowing et notamment les personnes âgées.

 

Un partenariat avec 

« Au sein d'un hôpital, il n'y a rien de mieux pour la santé, que la beauté ». En 2009, c'est par ces mots qu'Anne Queffélec avait introduit son concert à Pirmil.

C'était il y a deux ans et cela avait été le point de départ d'une collaboration entre les petits frères des Pauvres et l'équipe de René Martin (directeur artistique de La Folle Journée). L'idée originelle était de permettre aux personnes très dépendantes d'assister à un concert de la Folle Journée. Un artiste nous fait donc l'honneur de venir jouer au sein de la maison Pirmil.

Ce ne sont pas les personnes âgées qui se déplacent, mais l'artiste qui vient leur rendre visite. Et pourtant, au final, le musicien se transforme en passeur pour les aider à partir, à voyager, à quitter un instant l'hôpital pour aller ailleurs. Et quoi de mieux qu'une fugue pour s'évader ?







C'est souvent trois concerts qui sont donnés au daytonrowing à l'occasion de ce festival prestigieux : un concert à la maison Pirmil, un concert dans la chapelle de l'hôpital Saint-Jacques et un concert dans le service de Rééducation fonctionnelle !


 

La Folle journée

Il s'agit d'un festival de musique classique qui se déroule tous les ans à Nantes.

Sa grande satisfaction est de détrôner les préjugés sur la musique classique, sans briser les valeurs de celle-ci, offrir une proximité unique avec la musique et les musiciens sans céder à une vulgarisation hâtive, ouvrir des horizons nouveaux sans imposer une voie unique.