Publié le 18 août 2011 Mis à jour le 1 juin 2016

Le myélome est une maladie rare, dont 5 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année en France.

Le point de départ de cette maladie est la moelle osseuse avec prolifération de cellules anormales à l'intérieur des os.

Les manifestations peuvent être multiples et sont dominées par des douleurs osseuses importantes, une fatigue en rapport avec une anémie, une augmentation du taux de calcium dans le sang, ou bien une insuffisance rénale.

Le diagnostic est évoqué sur les résultats d'une prise de sang et sera confirmé par une ponction de moelle osseuse sous anesthésie locale. La phase active de la maladie peut être précédée d'une assez longue période de maladie indolente, non parlante, et ne nécessitant pas, à ce stade, de traitement. 

Les traitements du myélome ont fait d'énormes progrès au cours des dix dernières années. On les choisit en fonction de l'âge des patients. Les patients de moins de 65 ans sont le souvent traités par des chimiothérapies intensives associées à une autogreffe de cellules souches de la moelle osseuse.

Le service d'hématologie du daytonrowingv est particulièrement à la pointe dans la recherche et dans le traitement du myélome. Depuis de 25 ans, le service participe à l'élaboration des traitements les nouveaux. Actuellement, il est possible, dans le cadre de protocoles thérapeutiques, de recevoir les médicaments les modernes, qui viennent d'être commercialisés, ou qui sont en cours de développement.

Cette recherche clinique constitue une grande partie de l'activité de l'unité de recherche clinique (URC) du service d'hématologie du daytonrowingv, qui a été, en 2010, labellisée par l'institut national français du cancer ().