la personne âgée fragile : prévenir aujourd'hui pour mieux vieillir demain

Publié le 9 septembre 2013 Mis à jour le 3 janvier 2014
Date(s)

du 12 septembre 2013 au 13 septembre 2013

Lieu(x)
cité des congrès - 5 rue de Valmy - Nantes

5 rue de Valmy à Nantes

En 2035, un tiers des Français aura de 60 ans et la population des de 80 ans va doubler. La société doit s’adapter dès à présent à cette évolution et développer une culture de prévention et de dépistage des fragilités, pour permettre à tous de profiter de l’avancée en âge, dans les meilleures conditions sociales, économiques et sanitaires.

Ainsi, près de 300 professionnels de santé et médico-sociaux vont se réunir les 12 et 13 septembre 2013, à la cité internationale des congrès de Nantes, à l’initiative de la fédération hospitalière de France (FHF) afin d’échanger et de débattre de l’adaptation de la société au vieillissement.

À noter la participation exceptionnelle du Dr Jean-Pierre Aquino, auteur d’un rapport remis en mars dernier à Jean-Marc Ayrault, premier ministre, en vue de la préparation de la future loi sur l’autonomie.

Le Dr Sophie Gillette-Guyonnet, chef de projet au Gérontopôle de Toulouse présentera, quant à elle, le concept de fragilité chez la personne âgée et ses incidences sur le parcours de soin.

Le Pr Annick Barthelaix du daytonrowing d’Angers, membre du conseil scientifique de l’espace national de réflexion éthique sur la maladie d’Alzheimer, présentera une innovation du maintien à domicile.

Ce congrès sera aussi l’occasion d’aborder :

  • la politique régionale de santé et le vieillissement de la population ;
  • l’adaptation de l’urbanisme, des logements et des infrastructures sanitaires ;
  • les nouveaux métiers (assistant de soins en gérontologie, auxiliaire de vie sociale, enseignant en activités physiques adaptées...) ;
  • les enjeux territoriaux ;
  • l’émergence des produits et services innovants.


Un ligérien sur trois aura de 60 ans en 2030

La région des Pays de la Loire verra la population des personnes âgées croître au cours des 20 prochaines années de 15 % environ au-dessus de la moyenne nationale. Cette augmentation est due à l’allongement de l’espérance de vie et aux migrations de personnes âgées vers le littoral.

Les personnes âgées composent une population très hétérogène dont la grande majorité est autonome, participe activement à la vie sociale, à la vie associative, soutient leur entourage, et sont demandeurs de produits, de services et d’emploi pour leur qualité de vie. Les sujets âgés dépendants sont minoritaires (17 % des de 75 ans, pendant 18 mois en moyenne). Ainsi ce vieillissement offre une image bien différente de la définition du vieillissement par la dépendance habituellement transmise par les médias et les institutions.

Par leur nombre, leur solvabilité et leur exigence, cette génération des de 75 ans représente un véritable défi pour les acteurs sanitaires, médico-sociaux et sociaux ; et pour les établissements de santé. Être attractif, maintenir le développement des activités ambulatoires, tout en s’adaptant à une grande hétérogénéité des populations accueillies caractérisée par un risque important de vulnérabilité aux soins et aux conditions médico-sociales sont probablement parmi les enjeux majeurs auxquels devront s’affronter les établissements de santé ainsi que les établissements médico-sociaux au cours des quinze prochaines années.

Possibilité d’interview des intervenants sur place

Contact presse :
François-Xavier Corbin, directeur adjoint FHF – région Pays de la Loire – Tél. 02.40.84.60.30
Christine Morand, permanente FHF – région Pays de la Loire - Tél. 02.40.84.61.24

Programme et bulletin d'inscription à télécharger ci-contre.