• recherche - innovation,

LABEX IRON

Publié le 19 décembre 2012 Mis à jour le 3 mai 2013

Le vient renforcer la recherche ligérienne en médecine nucléaire dont l’objectif majeur est l’innovation pour le traitement du cancer.

Il s’agit de développer de nouveaux radio traceurs pour l’imagerie diagnostic des maladies neurologiques et des cancers, et des radiothérapies vectorisées innovantes.

Coordonné par le Pr Françoise Kraëber-Bodéré, chef de service de médecine nucléaire du daytonrowingv, le Labex IRON est un consortium national associant 7 autres sites hospitalo-universitaires aux compétences complémentaires : Angers, Rennes, Tours, Orléans, Caen, Strasbourg, Toulouse. Lauréat le 14 février 2012 de l’appel à projets « Laboratoires d’Excellence » du programme « Investissements d’Avenir » lancé par l’Etat, il est financé pour 8 ans à hauteur de 4,5 millions d’euros.


Pour ce Labex, 5 défis scientifiques ont été identifiés :

- Mettre à disposition des radionucléides innovants pour une évaluation préclinique et clinique de nouvelles options concurrentielles pour l’imagerie et pour la thérapie - Concevoir et préparer des molécules originales radio-marquées ciblant des maladies spécifiques pour l’imagerie et pour la thérapie
- Etre en mesure d’évaluer ces nouveaux traceurs dans des modèles précliniques pertinents pour l’imagerie moléculaire et pour la thérapie ciblée par les radionucléides
- Transférer les radiopharmaceutiques candidats à la clinique et mettre en œuvre les premiers essais cliniques
- Comprendre et minimiser le stress associé à l’utilisation de la radioactivité pour la médecine vis-à-vis des patients et du personnel médical.

En savoir