les "régimes" sont-ils bénéfiques en rhumatologie ? Que pensez-vous des régimes sans lait, sans calcium, sans gluten ?

Publié le 23 octobre 2014 Mis à jour le 25 avril 2016

Certes, l’excès de poids est associé à un surrisque d’arthrose, notamment de genou, et de problèmes rachidiens.
 

De même, l’insuffisance de poids, l’anorexie, est associée à une dégradation du tissu osseux pouvant aboutir à une ostéoporose et des fractures, même chez des personnes jeunes.
 

Des régimes spécifiques peuvent être associées à la prise en charge de l’hyperuricémie dans la goutte (alcool, bière, crustacés, viandes, sodas), et le surpoids est également défavorable.
 

Par contre, les autres régimes spécifiques sont décevants. Il faut de grandes contraintes avec un tout petit bénéfice pour obtenir un effet anti-inflammatoire avec un régime spécifique. Les régimes sans lait ou sans gluten sont à préconiser s’il y a effectivement ce type d’intolérance, mais d’une part elle doit avoir été mise en évidence par des tests spécifiques, et d’autre part ces intolérances et ces régimes ne sont pas associés aux rhumatismes en général.
 

Certes, l’intolérance au gluten peut être associée à des douleurs musculaires, une ostéoporose, une carence en vitamine D. Mais c’est une maladie à part entière, que l’on sait diagnostiquer, et qui nécessite un régime strict, et qui n’a rien à voir avec les rhumatismes inflammatoires chroniques que l’on prend en charge en rhumatologie.
 

Vous verrez beaucoup de personnes qui croient vraiment que le lait est mauvais pour la santé, que le magnésium va vous redonner de l’énergie, que la silice protège vos articulations, et la liste est très longue. Internet peut donner beaucoup d’importance à la diffusion de ces informations, mais cela ne les rend pas vraies pour autant. Méfiez-vous de tout ce que l’on peut vous dire, parfois avec des finalités commerciales. Notre discours à l’hôpital est basé sur la rigueur des données scientifiques, en tant « qu’experts ». Épurés de toute croyance, les régimes spécifiques n’ont que peu de place en Rhumatologie, le secret d’une bonne santé étant tout simplement un régime sans abus, varié et équilibré.