Publié le 17 juin 2015 Mis à jour le 17 juin 2015

Qu’est-ce qu’une membrane épirétinienne ?

Une membrane prémaculaire correspond à une très fine pellicule qui recouvre et plisse le centre de la rétine appelé macula. Il s'agit d'une pathologie habituellement liée au vieillissement de l'oeil. D'autres causes, rares, sont possibles.

 

Quels en sont les symptômes ?

Cette membrane peut entraîner soit des déformations visuelles (lignes déformées) soit une baisse d’acuité visuelle qui s’ aggravent progressivement. 

 

Quel en est le traitement ?

Le traitement est uniquement chirurgical. Il n’y a cependant jamais d’urgence à opérer une membrane épimaculaire. Le mode d’hospitalisation adapté à votre cas vous sera proposé par votre ophtalmologiste en accord avec l’anesthésiste. L’intervention peut dans la majorité des cas être réalisée en ambulatoire.

L'intervention est réalisée sous microscope opératoire. Elle consiste à retirer dans un premier temps le vitré (vitrectomie) puis à réaliser à l'aide de micro-instruments un pelage de cette membrane à la surface de la rétine. Cette chirurgie peut être combinée à une chirurgie de la cataracte lorsque celle ci est déjà présente de façon à éviter une deuxième intervention chirurgicale quelque mois tard.

 

Quel est le type d’anesthésie ?

L’intervention peut être réalisée sous anesthésie locorégionale. Une anesthésie générale est également possible. Le choix résulte de l’avis de votre ophtalmologiste et de celui du médecin anesthésiste. Il prendra en compte, si possible, votre souhait.

 

Quelle est l’évolution postopératoire habituelle ?

Le premier résultat perceptible est la diminution voire la disparition des déformations visuelles. La récupération de l'acuité visuelle se fait ensuite progressivement, sur ieurs mois, et peut être incomplète. Les récidives sont rares. La présence d'autres lésions de l'oeil peut limiter la récupération visuelle.

Les soins post-opératoires consistent en l’instillation de collyres durant une période qui sera précisée par le chirurgien. La progression d’une cataracte préexistante (âge > 50 ans) peut être à l’origine d’une nouvelle dégradation de la fonction visuelle quelques mois après l’opération de cette membrane, raison pour laquelle il peut être proposé
une chirurgie combinée (comme évoqué au chapitre « Quel en est le traitement ?»).