• questions fréquentes,

organes et tissus - pourquoi donner ?

Publié le 21 mai 2008 Mis à jour le 24 août 2018

Tout le monde peut être amené à bénéficier, un jour, d'une transplantation d'organe et/ou de tissu.

La greffe d'organe est le remplacement d'un organe défaillant par un organe sain issu d'un donneur humain, appelé greffon. C'est un acte thérapeutique complexe justifié par la gravité de l'état du malade.

Pour être greffés d'un organe ou d'une cornée, les patients doivent être inscrits sur une liste nationale d'attente, administrée par .

Il existe une liste nationale d'attente unique pour chaque organe et une liste d'attente pour les cornées.

Aujourd'hui, une personne greffée peut retrouver une qualité de vie normale. Cependant, elle doit suivre un traitement à vie, pour empêcher le rejet de l'organe greffé.

En 2017, 23828 personnes ont eu besoin d'une transplantation d'organe dont 6105 ont pu en bénéficier. Cependant, 590 patients sont décédés faute de greffon disponible.
 

La progression des maladies avec l'allongement global de la durée de la vie et la pénurie croissante de greffons font que le nombre de personnes en attente d'une transplantation augmente chaque année.


Le don d'organes sur une personne décédée est rare. Il n'est possible que dans des circonstances particulières : donneur décédé en mort encéphalique, donneur décédé après un arrêt cardio-circulatoire refractaire, donneur décédé après un arrêt cardio-circulatoire consécutif à une décision d'arrêt des traitements en réanimation (soit environ 1% des décès intra hospitalier).