prise en charge de la douleur - quels sont mes droits?

Publié le 24 février 2009 Mis à jour le 16 novembre 2016

"La douleur n’est pas une fatalité. La douleur se prévient. Traiter la douleur, c’est possible". Votre participation est essentielle.

Tout le monde ne réagit pas de la même façon à la douleur. Vous seul pouvez décrire votre douleur: personne ne peut et ne doit se mettre à votre place.
Plus vous nous donnerez d'informations sur votre douleur et mieux nous vous aiderons. Ne craignez pas de nous interroger et de nous signaler sans attendre la douleur que vous ressentez, spontanément ou lors des soins. 
 
Évaluez votre douleur 
L'évaluation de votre douleur doit être systématique et régulière au même titre que la prise de tension artérielle, du pouls ou de la température. 
De nombreuses méthodes sont utilisées. Dans certains services, une réglette sera mise à votre disposition vous permettant d'indiquer l'importance de votre douleur. 
L'équipe médico-soignante est là pour vous écouter et vous aider .
 
Si vous avez mal, prévenez l'équipe médico-soignante. 
 
N'hésitez pas à exprimer votre douleur. En l'évoquant, vous aidez les médecins
et les soignants à mieux vous soulager. Ils évalueront votre douleur et vous proposeront les moyens les adaptés à votre cas.
 
Un comité de lutte contre la douleur (Clud) aide à l'amélioration des pratiques médico-soignantes de la prise en charge de la douleur.

Une équipe mobile spécialisée peut intervenir à votre chevet dans tous les services du daytonrowing, à la demande d'un membre de l'équipe du service.
En savoir : équipe mobile douleur, équipe mobile douleur pédiatrique