Qu'est-ce qu'un pied bot varus équin? Traitement selon la technique de Ponseti

Publié le 13 mars 2009 Mis à jour le 30 juillet 2018

Qu'est-ce que c'est qu'un pied bot?
C'est une malformation du pied. On n'en connaît pas la cause exacte. Elle touche environ un enfant sur 1000 naissances, 2 fois le garçon que la fille. Elle est bilatérale une fois sur deux. Cette malformation est le souvent isolée mais peut parfois entrer dans le cadre de syndromes polymalformatifs ou de troubles neuro-musculaires. Cette malformation touche le pied mais également la jambe. Elle atteint les os, les muscles, les structures péri articulaires.

 

pieds-bots
 


Comment fait-on le diagnostic?
Cette anomalie est parfois vue lors des échographies faites pendant la grossesse mais on peut ne la voir qu'à la naissance.
Le diagnostic se fait devant la malposition du pied qui n'est que partiellement réductible. Il n'y a pas besoin d'examen complémentaire pour confirmer le diagnostic. L'examen clinique permet d'évaluer la sévérité du pied bot et d'éliminer d'autres malformations associées.

Quels traitements propose-t-on?
La prise en charge doit se faire précocement après la naissance. Le traitement initial peut être de deux types, soit par plâtres (méthode de Ponseti), soit par attelle et kinésithérapie(méthode fonctionnelle). La description du traitement par plâtres est faite ici:
 

  • Les plâtres
    Ils sont débutés rapidement après la naissance et permettent de corriger progressivement la déformation. Ce sont des plâtres qui vont de la racine de la cuisse jusqu'au pied. Ils sont changés toutes les semaines. On réalise six plâtres de suite. Pour qu'ils soient faits au mieux le bébé doit être calme et détendu. Il est donc fortement conseillé de venir avec un biberon de lait et si vous allaitez de tirer un peu de lait avant ; la correction de la déformation n'en sera que meilleure.
  • La ténotomie du tendon d'Achille
    Très souvent (environ 95% des cas) le tendon d'Achille reste court malgré les plâtres et il est donc nécessaire de l'allonger. 
évolution de la position du pied au fur et à mesure des plâtres
 
Ce geste est réalisé en même temps que le sixième plâtre, sous anesthésie générale et se fait au cours d'une hospitalisation de 24 heures. La cicatrisation du tendon nécessite une immobilisation par plâtre pendant trois semaines. Le plâtre mit pendant l'intervention peut être laissé pour les trois semaines ou changé après dix jours et ce en fonction de la position du pied obtenue.
 
  • Et après les plâtres?
    Après les plâtres, le traitement se poursuit pendant ieurs mois par le port d'une attelle de Ponseti Mitchells. Cette attelle est constituée de deux petits chaussons et d'une barre qui relie ces deux chaussons. Cette attelle doit être mise en permanence au départ, c'est à dire jour et nuit. Elle est enlevée uniquement pour prendre le bain. Une fois que votre enfant veut commencer à se mettre debout (vers 10 mois) l'attelle n'est portée que la nuit et ce jusqu'à l'âge de 5 ans. Il n'y a pas de kinésithérapie associée. Il faut faire attention à bien poursuivre ce traitement. En effet comme le résultat est généralement très satisfaisant à l'issu des plâtres les parents ont souvent tendance à vouloir arrêter le port de l'attelle prématurément ce qui entraîne un risque très important de récidive de la déformation. Il faut bien comprendre que ces attelles ne sont pas gênantes pour l'enfant qui est pratiquement né avec. Elles sont beaucoup contrariantes (et non contraignantes) pour les parents!
    Voir: l'attelle de Ponseti Mitchells (ou attelle de dérotation) dans le traitement du pied bot varus équin selon la méthode de Ponseti.
     

 
  • Et la chirurgie?
    Elle n'est pas inévitable et, malgré un traitement initial bien conduit, elle est parfois nécessaire. Le but du traitement orthopédique décrit précédemment est de l'éviter, de la minimiser ou de la faciliter. Pour les patients traités par plâtres puis attelle unibare, la cause la fréquente du traitement orthopédique n'est pas la sévérité initiale de la déformation mais le fait de ne pas mettre l'attelle unibare. Aboutir à un traitement chirurgical n'est pas un échec du traitement orthopédique. Sans ce traitement préalable la chirurgie serait systématique et beaucoup invasive. Le résultat serait moins satisfaisant; le traitement orthopédique est donc indispensable et doit être correctement suivi. Lorsque la chirurgie est proposée on la réalise rarement avant l'âge de 9 mois. Parfois c'est après l'acquisition de la marche que l'on porte une indication opératoire.
    Voir: traitement chirurgical du pied bot varus équin.
     
  • Et le suivi?
    Même si le résultat avec un traitement orthopédique pur est satisfaisant un suivi à long terme est toujours nécessaire. Les consultations peuvent être très espacées si tout va bien mais jusqu'à la fin de la croissance il faut rester vigilant et un suivi est obligatoire même si on peut être amené à ne se voir que tous les ans voir tous les deux ans.