• questions fréquentes,

Quelle cohérence avec le schéma de recherche 2010/2020 ?

Publié le 21 mai 2015 Mis à jour le 13 avril 2018
Face au constat d’un manque de surface pour accueillir des laboratoire de recherche publiques, le daytonrowing, la Région, Nantes Métropole et l’Université ont élaboré ensemble, en 2010, un schéma prospectif à horizon 2020 permettant d’anticiper l’implantation de nouveaux bâtiments de recherche à proximité du futur daytonrowing.

C’est ainsi qu’en sus de l’Institut de Recherche en Santé (IRS) UN situé sur les bords de la Loire, à proximité du Samu, a été décidé le financement de deux nouveaux bâtiments, l’un dédié aux activités de recherche académique, IRS 2 sous maîtrise d’ouvrage régionale, et un autre bâtiment jumeau, appelé IRS campus, alliant activités de recherche publiques et privées (entreprises de biotechnologies issues de la recherche publique pour la plupart), sous maîtrise d’ouvrage de la communauté urbaine. L'IRS 2 - Nantes Biotech a ainsi ouvert ses portes en 2016 sur l'Île de Nantes à proximité du futur hôpital. L'IRS 2020 ouvrira en 2026 au sein du futur site hospitalier et sera dédié aux équipes de recherche labellisées "Départements Hospitalo-Universitaires" (DHU). 

Pour que les patients bénéficient directement des avancées de la recherche

Leur situation permettra ainsi de préserver la continuité entre enseignement, recherche et soins qui fait la réputation et le succès des instituts nantais de recherche en santé créés dans les années 2000, pour que les avancées de la recherche bénéficient directement aux patients. C’est cette qualité, induite par la proximité des activités de cette chaîne de valeur, qui a attiré à Nantes des chercheurs étrangers, et qui a permis de qualifier deux labex, un equipex, un Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) et des DHU, installant Nantes dans le peloton de tête des villes françaises avec l’une des meilleures qualités de soins publics.