Questions fréquentes sur les névralgies pudendales

Publié le 21 décembre 2017 Mis à jour le 21 décembre 2017

Qu’est-ce qu’une infiltration test ?

Une infiltration test du nerf pudendal ou « block test » consiste à venir endormir le nerf pudendal à l’aide de produits anesthésiants et une aiguille à l’endroit précis où l’on sait qu’il est le fréquemment contraint par certaines structures anatomiques (pince ligamentaire au niveau du ligament sacro-épineux ou aponévrose de l’obturateur interne : canal d’Alcock). La localisation précise de l’infiltration doit être contrôlée par une image (scanner ou échographie) de l’infiltration avec produit de contraste. Comme chez le dentiste, l’effet de l’infiltration test ne dure que quelques heures. Il est donc primordial d’évaluer les douleurs en position assise au décours immédiat de l’infiltration.

Une feuille d’auto-évaluation vous sera remise.

Est-ce que l’infiltration du nerf pudendal va me soulager ?

L’objectif principal d’une infiltration test du nerf pudendal n’est pas de traiter la douleur mais de s’assurer que la douleur vient bien du nerf pudendal. On peut s’attendre à une diminution franche des douleurs dans les 2 à 6H suivant l’infiltration. Seul 13% des patients ont un soulagement sur le long terme. Dans la grande majorité des cas, les douleurs réapparaissent après quelques heures.

Faut-il faire un EMG du périnée ?

A Nantes, nous n’utilisons pas les données de l’EMG du périnée pour poser le diagnostic de névralgie pudendale. Les informations apportées par cet examen ne permettent pas d’éliminer ou de poser avec certitude le diagnostic de névralgie pudendale. L’inconfort généré par cet examen ne justifie pas selon nous sa réalisation systématique en cas de douleurs pelvi-périnéales.

Dans de rares cas, lorsqu’il existe des déficits sphinctériens, des troubles de la sensibilité, ou des symptômes diffus intéressant les membres inférieurs associées aux douleurs périnéales, un EMG du périnée peut être demandé.