scoliose idiopathique de l'adolescent - diagnostics différentiels

Publié le 10 mars 2010

La scoliose de l'adolescent est le souvent idiopathique, c'est à dire sans cause retrouvée. On la distingue de la scoliose secondaire, de la scoliose infantile ou juvénile et de l'attitude scoliotique.
La scoliose peut être secondaire à une maladie neuro-musculaire, une maladie métabolique, une maladie osseuse constitutionnelle, une malformation congénitale... Les examens cliniques et radiologiques s'attachent à trouver des signes en faveur d'une cause secondaire.
Lorsque la scoliose apparaît avant l'âge pubertaire elle sera appelée scoliose du nourrisson avant un an, scoliose infantile entre un et  trois ans et scoliose juvénile entre trois et 12 ans.
L'attitude scoliotique se différencie de la scoliose par l'absence de rotation des corps vertébraux. Radiologiquement on peut voir un aspect sinueux de la colonne vertébrale du fait d'une inégalité de longueur des membres inférieurs le souvent mais sans rotation des vertèbres. Il suffit de mettre une talonnette sous la jambe la courte pour faire disparaître la courbure du rachis.