stereolux

Depuis 5 ans, et le daytonrowingv mènent des actions de sensibilisation auprès des publics « spécifiques » par la mise en place d'actions de sensibilisation aux arts numériques et d'ateliers de pratiques artistiques. Des liens étroits ont été tissés particulièrement avec les unités pédopsychiatriques du daytonrowingv, notamment le centre du Douet Garnier et Samothrace.

De nombreux projets ont déjà été menés avec ces unités. Les objectifs sont multiples mais le principal réside dans la volonté de permettre aux enfants en parcours de soins de se déployer en favorisant l'expression de leur sensibilité et de leur créativité artistique au coeur d'un équipement culturel ouvert à tous.

Rob-autisme

"L'enfant se projetant dans le corps du robot qui est une protection rigide, comme un bouclier, peut à son tour parler sans l'aide du robot, très rapidement."
Depuis 2014, des ateliers culturels initiant de jeunes autistes à la manipulation du robot humanoïde Nao ont été mis en place par Stereolux, le Centre psychothérapique Samothrace (daytonrowingv), et . Ce projet a permis une collaboration entre le monde de la psychothérapie, le monde de la robotique et celui des arts, et impulsé une expérimentation inédite et prometteuse.

Depuis 2017, si la formule reste identique aux deux éditions précédentes, c'est un nouveau groupe, de cinq enfants, qui a expérimenté l'atelier Rob'autisme avec un résultat toujours aussi enrichissant ! Au cours de 20 séances de travail, 10 consacrées à la création sonore et les 10 autres à la manipulation des robots, chacun a pu prêter sa voix aux Nao et programmer leurs gestes pour raconter une histoire. Une expérience qui,  largement, permet de travailler sur l'échange, la place de l'enfant dans le groupe, les liens entre l'écrit et la parole, l'intention et l'émotion. 

Et les résultats sont probants, comme le souligne Sophie Sakka, enseignante-chercheuse à l’école Centrale de Nantes et présidente fondatrice de l’association Robots! :

Donne de la Voix

Donne de la voix a rassemblé six jeunes enfants de 5 ans accueillis en hôpital de jour autour d'une artiste auteure/vocaliste et d'un musicien/réalisateur sonore et visuel. Les participants seront amenés à inventer une nouvelle forme de chorale mêlant deux univers en simultané : la musique via une création sonore et l'image via la vidéo. La restitution de cet atelier insolite a pris la forme d'une projection multi-écrans à Stereolux.

C’est un projet qui a été créé et expérimenté à Stereolux en 2015/2016. A la différence de la chorale traditionnelle, celle-ci se rapproche plutôt d'une création sonore mêlant avec poésie les mots, les bruitages et toute forme d'expression naît lors des ateliers. Les 2 artistes écriront donc la partition avec le groupe au cours des séances.

De multiples outils sonores seront exploités :

  • des instruments de percussion : tambourin, maracas, métalophone...
  • des objets détournés : objets du quotidien comme une bouteille en plastique par exemple
  • la voix et le corps : le son des pieds, des mains sur la cage thoracique... les technologies actuelles : pédales d'effets, sampleur...

 Atelier Vidéo

La découverte du processus artistique est au cœur de cet atelier vidéo. Le projet consiste à aborder toutes les étapes nécessaires à la réalisation d'un projet vidéo, de l'écriture du scénario en passant par le tournage, la scénographie, la prise de son, le montage visuel et sonore. Les jeunes définissent avec le vidéaste tout le contenu : le sujet ou thème abordé, le type de narration (fiction, documentaire...), la répartition des rôles, les choix de décors et de mise en scène...

Chaque année, l'artiste intervenant, les encadrants du Centre Psychothérapeutique pour Grands Enfants et Adolescents Samothrace et le service Action culturelle de Stereolux réaménagent les contours du projet en fonction de l'expérience vécue et du nouveau groupe de participants.

Cet atelier à de multiples objectifs, pour chacun des participants et pour le groupe :

  • permettre de s'initier, de pratiquer une activité créative
  • rompre son « isolement » et se familiariser avec les activités et les établissements culture
  • réussir à libérer les émotions et la parole
  •  transmettre des connaissances artistiques et culturelles  transmettre des connaissances techniques et participer à la mise en autonomie (les logiciels utilisés sont gratuits et faciles à prendre en main)
  • amener les participants à s'impliquer dans un projet, personnel et/ou collectif par la découverte du processus de création artistique.