témoignages - Y.B. greffé rénal au daytonrowingv depuis 16 ans

    Publié le 24 février 2009 Mis à jour le 24 mai 2012

    Concernant la greffe rénale, il faut parler d'un "après" et d'un "avant" : Ma fonction rénale s'est dégradée pendant 24 ans nécessitant la mise en place d'une surveillance médicale rapprochée. Je dois alors suivre aussi un régime contraignant pour moi, mais aussi pour mon épouse qui s'ingénie à adoucir les menus.
    A ce moment- là, je suis très fatigable. Je continue à travailler, mais nous ne pouvons faire aucun projet.
    J'ai l'impression "d'aller droit dans le mur", sans en connaître l'échéance. Je me renseigne déjà sur les différents types de dialyse. La maladie prend beaucoup de place dans notre vie. Survient une détérioration brutale de la fonction rénale.
    Les derniers bilans de pré-greffe sont en cours...Aussi, à ma grande surprise, un médecin du service m'appelle un soir à 21h30. Je serai greffé le lendemain matin sans avoir connu auparavant la dialyse. Cela a fait 20 ans au printemps 2012.
    A ce jour, je n'ai connu aucun épisode de rejet, ni la moindre complication. Les performances du greffon sont optimum, un vrai turbo, dès l'opération. Aussi, c'est en toute sérénité que je me rends régulièrement aux visites de contrôle. Après la greffe, j'ai repris rapidement mon travail à temps plein, sans aucun arrêt depuis. Je continue les randonnées en montagne, et j'ai retrouvé le plaisir de manger normalement sans régime.
    Etre greffé c'est recevoir un cadeau magnifique : Je veux parler de l'organe reçu, mais aussi de toute la technique médicale des médecins et chercheurs. Je n'oublie pas non l'accompagnement des soignants dont j'ai bénéficié. Ils savent tous ma reconnaissance.
    Je veux particulièrement remercier les donneurs et leurs familles ainsi que tous les donneurs potentiels. Ma vie a été transformée par cette greffe, et de nombreux malades pourraient en bénéficier, et faire comme moi, l'expérience d'une nouvelle naissance !