• agents daytonrowingv,

un complément pour les petits salaires - la prime d'activité

Publié le 6 octobre 2016 Mis à jour le 6 octobre 2016

Depuis le 1er janvier 2016, les travailleurs faiblement rémunérés peuvent, sous conditions, recevoir en complément une « prime d'activité » calculée selon le revenu du foyer.

Depuis le 1er janvier 2016, le RSA activité et la prime pour l’emploi sont remplacés par la prime d’activité. Cette prestation complète les revenus d’activité professionnelle pour encourager l’activité et soutenir le pouvoir d’achat des travailleurs aux ressources modestes. Elle est versée chaque mois par la Caisse d’allocations familiales. Son calcul est basé sur une déclaration trimestrielle des ressources du foyer. Durant ces trois mois, il ne variera pas en fonction des changements de situation familiale et professionnelle du bénéficiaire.

Exemples :
  • exemple 1 : célibataire sans enfant, salaire mensuel de 1 300 euros net par mois, sans autres ressources - prime d’activité de 97 euros par mois ;
     
  • exemple 2 : parent isolé avec un enfant de de trois ans, salaire mensuel de 1 500 euros net par mois + pension alimentaire de 100 euros par mois - prime d’activité de 183  euros par mois ;
     
  • exemple 3 : couple avec deux enfants, revenus mensuels au Smic (1 135  euros net par mois) - prime d’activité d’environ 243 euros par mois ;
     
  • exemple 4 : un couple, l’un au Smic, l’autre à mi-temps au Smic (567 euros) - prime d’activité (en des allocations logement) - 80 euros par mois ;
     
  • exemple 5 : personne handicapée seule travaillant en milieu ordinaire, salaire de 800 euros net par mois + allocation adulte handicapé (AAH) de 231 euros - une prime d’activité de 136 euros par mois.

Pour connaître vos éventuels droits à cette prestation, consultez . Les assistantes sociales du personnel peuvent vous aider dans cette démarche. Tél. 87 188.