• prévention - information santé,

Urologie - neuro-urologie

Publié le 29 mai 2008 Mis à jour le 30 juillet 2018

Depuis de nombreuses années, les troubles urinaires des patients présentant un handicap neurologique sont pris en charge au daytonrowingv de façon multidisciplinaire.

Cette activité s'est développée par la mise en place de consultations communes. La consultation multidisciplinaire des spinas bifidas en est l'ancêtre puisque instaurée il y a de 30 ans et associant urologues, médecins de médecine physique et réadaptation, pédiatres, orthopédistes infantiles et neurochirurgiens. Par la suite se sont développées des consultations de neuro-urologie associant urologues et médecins de médecine physique et réadaptation principalement impliqués dans la prise en charge et le suivi des blessés médullaires (para et tétraplégiques).

L'activité de neuro-urologie s'appuie sur une structure bicéphale (le service de rééducation fonctionnelle polyvalente et le service d'urologie) fonctionnant de façon très intriquée avec mise en commun des moyens matériels et humains.

Le service de rééducation assure l'ensemble de la prise en charge neuro-urologique aiguë, l'évaluation, l'expertise, l'apprentissage des techniques mictionnelles, le suivi et l'adaptation des stratégies thérapeutiques du blessé médullaire traumatique et d'une population de spina-bifida adulte (Pr Brigitte Perrouin-Verbe) et de certaines maladies neurologiques évolutives telles la SEP (Dr Marc Lefort).

Le service d'urologie met à la disposition de l'ensemble des intervenants son laboratoire d'urodynamique et ses deux infirmières avec des plages horaires dédiées depuis de vingt ans.

Les docteurs Loïc Le Normand et Brigitte Perrouin-Verbe donnent mensuellement en urologie une consultation multidisciplinaire consacrée à ces pathologies, dans le cadre de dossiers difficiles ou d'indications de techniques chirurgicales.

Le service d'urologie a une activité neuro-urologique qui lui est propre avec une consultation hebdomadaire (Dr Loïc Le Normand) axée sur les affections neurologiques médicales et sur la prise en charge médico-chirurgicale.
       
Dans ce contexte et s'appuyant sur ces deux services, ont été particulièrement développés à Nantes:
 

  • l'évaluation, le suivi neuro-urologique et la maîtrise des facteurs pronostiques de complications notamment dans le contexte du blessé médullaire;
  • la prise en charge de l'hyperactivité vésicale qu'elle soit neurologique ou non (toxine botulique intra-détrusorienne, neuromodulation);
  • l'approche fonctionnelle, l'adéquation à l'atteinte neurologique et l'apprentissage de certaines techniques mictionnelles (ex. autosondage);
  • l'implantation de la technique d'électro-stimulation des racines sacrées chez le blessé médullaire en collaboration avec le service de neuro-traumatologie (Pr Robert).

L'activité chirurgicale neuro-urologique (Dr Loïc Le Normand) a bénéficié du développement de techniques spécifiques comme les injections intradétrusoriennes de toxine botulique, comme les cystostomies continentes qui sont venues s'ajouter à une activité neuro-urologique chirurgicale de référence depuis son développement par le Pr Buzelin il y a une trentaine d'années.

Cette activité a fait l'objet de nombreuses publications internationales et nationales. Les acteurs (Dr Loïc Le Normand, Pr Brigitte Perrouin-Verbe) sont par ailleurs membres du groupe d'étude de neuro-urologie de langue française (), groupe d'experts francophones.

Quelques chiffres
Au minimum 300 blessés médullaires sont évalués par an.
60 patients sont vus en consultation multidisciplinaire de neuro-urologie.
Environ 60% des patients sont issus des Pays de la Loire, 35% du Grand Ouest et 5% du reste de la France.