urologie - prélèvement d'organes, transplantation rénale et pancréatique

Publié le 29 mai 2008 Mis à jour le 4 mars 2013
La suppléance de l'insuffisance rénale chronique terminale fait appel à la dyalise et à la greffe rénale.

L'urologue intervient pour les abords vasculaires d'hémodialyse, les prélèvements et les greffes de reins.

La transplantation rénale est la méthode la physiologique, la efficace en terme de qualité et de quantité de vie, la fonctionnelle (70% à 5 ans, 50% à 10 ans), la économique.

2 421 transplantations ont été réalisées en France en 2004.